Ergebnis 1 bis 2 von 2

Thema: Je me sens indésirable sur mon lieu de travail et j'ai peur que cela n'équivaille à de l'intimidation. Qu'est-ce que t'en penses ?

  1. #1
    Registriert seit
    13.07.2019
    Beiträge
    2

    Beitrag Je me sens indésirable sur mon lieu de travail et j'ai peur que cela n'équivaille à de l'intimidation. Qu'est-ce que t'en penses ?

    Chère communauté,


    Je me suis inscrit ici aujourd'hui parce que j'ai de plus en plus de problèmes avec mes collègues au travail. J'espère que vous pourrez me donner quelques conseils.


    J'ai 42 ans et je travaille dans le secteur commercial depuis plusieurs années. Malheureusement, mes tentatives de m'implanter à long terme ont échoué à maintes reprises. J'ai été licencié plusieurs fois au cours de ma période probatoire et deux fois après 2 ans dans l'entreprise. À un moment donné, j'ai réalisé que je n'étais tout simplement pas faite pour ce travail. Il a échoué encore et encore à cause de ma lenteur au travail et de mon manque de concentration.


    Comme j'ai toujours eu un bon contact avec les personnes âgées, j'ai décidé de suivre une formation complémentaire et de postuler en tant que soignant dans des maisons de retraite. Il m'a fallu beaucoup de temps avant d'obtenir un engagement. Je suis une personne avec peu de confiance en moi et par conséquent, je suis surtout trop peu sûre d'elle.


    Quoi qu'il en soit, j'étais heureux quand j'ai pu commencer à travailler comme soignant dans une maison de retraite le 1er février de cette année. Mais malheureusement, j'ai eu des difficultés au début. Le soignant, qui m'a formé, ne s'entendait pas avec ma nature réservée. De même, un collègue du service social, qui m'a traité dès le début de manière très péjorative. Malheureusement, j'ai oublié certaines choses au début de mon travail et c'est ainsi que le collègue qui m'avait formé m'a exposé après quelques semaines à la réunion d'équipe en me disant : " Vous oubliez presque tout !
    Je lui ai parlé du fait que je ne trouvais pas son comportement juste et que je ne veux pas d'hostilités dans l'équipe. Elle s'est défendue, mais ne s'est pas excusée.


    À la mi-mars, j'ai eu ma première réunion du personnel avec mon superviseur, le chef du service social. Malheureusement, la rétroaction a été très négative, l'évaluation écrite a été correspondante. J'ai été indirectement menacé de renvoi s'il n'y avait pas eu d'amélioration significative à la fin du mois de mars. J'étais très déprimée après l'entrevue, mais j'ai fait de mon mieux parce que je voulais garder mon emploi. J'aime prendre soin des personnes âgées.


    Je n'ai rien entendu au début, mais le harcèlement de la travailleuse sociale a continué. Il est arrivé à maintes reprises qu'elle m'engueule devant les résidents. Il n'est donc pas étonnant que certains résidents aient déjà laissé tomber le dicton à mon sujet : " Ce n'est pas un vrai employé, c'est juste une aide. Comment peuvent-ils me respecter quand ils entendent ça ?
    Il y avait bien sûr de l'eau sur les moulins chez elle lorsqu'une soignante s'est plainte récemment de moi. Après un événement, j'ai simplement et émotionnellement oublié de placer les tables et les chaises avec elle parce que j'étais occupé avec un habitant confus. Ce collègue m'a immédiatement dénoncé à l'assistante sociale. Je me suis excusé deux fois auprès d'eux pour mon faux pas, mais ils m'ont encore frotté le nez quelques fois. Bien sûr, la gestionnaire a aussi entendu parler de cet incident immédiatement après ses vacances et on en a brièvement discuté lors de la réunion d'équipe.


    Fin avril, j'avais un échantillon de travail que mon supérieur a jugé bon. Cependant, cet échantillon de travail ne comprenait qu'une offre d'emploi avec un seul habitant. Il a donc été dit qu'en général, j'étais encore trop réservé dans mes rapports avec les résidents, trop incolore dans l'équipe et ma documentation n'était en partie pas assez précise.



    Il y a 3 semaines, j'ai eu un autre entretien avec un employé et mon supérieur m'a informé qu'après la période d'essai, je continuerai à travailler jusqu'à la fin du contrat à durée déterminée en janvier. J'étais réticent, mais même un employé calme pouvait être un enrichissement pour une équipe. Elle m'aime bien et apprécie ma fiabilité.
    J'ai aussi eu une courte conversation avec le directeur du foyer. Elle m'a demandé si je voulais vraiment continuer à y travailler. Elle n'avait jamais rencontré un employé aussi timide auparavant. J'ai répondu que j'étais heureux parce que j'aime faire le travail. Elle avait l'air sceptique, mais d'accord, j'ai survécu à la période d'essai bientôt.


    D'une certaine façon, je ne sais pas si je devrais en être vraiment heureuse. On me répète à plusieurs reprises que les deux travailleurs sociaux ne m'apprécient pas, pas plus que les autres soignants, à l'exception d'un seul. Certains ne m'ont même pas salué lundi dernier, lorsque j'ai eu ma première journée de travail après mes vacances. Certains me parlent avec beaucoup de mépris. Mais nous sommes censés être une équipe fonctionnelle !


    J'ai la très forte impression que presque tout le monde aurait été intéressé par ma démission. Mais que cela ne s'est pas produit parce que le chef du service social travaillait pour moi. Probablement parce que je suis amicale et fiable. Je saute aussi quand elle veut quelque chose de moi. Peu importe s'il s'agit d'un service qui s'écarte du plan ou si je dois servir pour une tâche que je ne suis pas censé faire. Ce qui n'est certainement pas suffisant pour les autres en termes d'arguments POUR ma personne.


    Mais je pense qu'ils vont continuer à me rendre les choses difficiles là-bas, même si je donne le meilleur de moi-même.
    En outre, un certain comportement est souvent connu comme une étape préliminaire au harcelement.
    Je me sens mal à l'aise là-bas et je ne peux pas imaginer que la situation va évoluer positivement.


    Comment jugez-vous tout ça ?
    Le voyez-vous aussi d'une telle manière que je ne suis évidemment pas désiré là-bas ?
    Me conseilleriez-vous de postuler ailleurs ?


    Beaucoup de salutations,

    Pogon
    Geändert von Pogon (13.07.2019 um 14:56 Uhr)

  2. #2
    Registriert seit
    13.07.2019
    Beiträge
    3

    Standard AW: Je me sens indésirable sur mon lieu de travail et j'ai peur que cela n'équivaille à de l'intimidation. Qu'est-ce que t'en penses ?

    Bonjour Pogo


    Je suis vraiment content qu'il y ait des gens comme vous. Je n'ai jamais pu me le permettre.
    Si nécessaire, trouvez un autre employeur, l'emploi est en demande et il y a un besoin urgent.


    Vous n'avez pas à vous laisser traiter comme ça, la pression causera certainement des erreurs.
    De mon point de vue, vous seriez aussi très bien adapté à la médecine palliative.


    Ne vous laissez pas embrouiller, vous vous intégrez bien dans le monde des soins infirmiers.


    Je vous souhaite bonne chance !

Stichworte

Berechtigungen

  • Neue Themen erstellen: Nein
  • Themen beantworten: Nein
  • Anhänge hochladen: Nein
  • Beiträge bearbeiten: Nein
  •