J'ai t une victime moi aussi. Je travaillais pour une association de logement et les employs taient soit des assistants, soit des fonctionnaires qui ont atteint diffrents niveaux de gestion. Toute la culture de l'endroit tait corrompue. J'tais assistante administrative au sein du dpartement du directeur gnral.


Le problme - une femme de la fin de la cinquantaine qui avait travaill l pendant une dizaine d'annes avant mon arrive dans la socit tait connue pour causer des problmes, et le poste d'assistant de bureau du PDG avait t cr pour la sortir du service o elle avait travaill.
Notre relation a bien commenc, mais elle s'est vite dtriore. Elle a essay de me faire paratre lent et incomptent en public - les documents auxquels je devais accder en son absence taient cods, les choses taient enfermes dans son bureau, etc. (et il y avait pire, croyez-moi !)




Aprs quelques mois, j'ai dcouvert que la personne que je remplaais tait partie cause d'elle, tout comme la personne qui l'avait prcde. Toute la direction savait ce qui se passait, mais aucun d'entre eux (pas mme le chef des ressources humaines) ne voulait y faire quoi que ce soit. Chaque vnement a t enregistr, les courriels dsobligeants, etc. ont t transmis au dpartement des ressources humaines, et j'ai mme t jusqu' en informer le PDG, mais rien n'a t fait.




Je l'ai conserv pendant 4 ans, car c'tait un travail bien pay avec des avantages gnreux, avec un an de cong de maternit pendant cette priode (une anne entire de salaire) - pas tonnant que les employs se battent pour de l'argent
J'ai dcouvert qu'elle a depuis lors chang d'organisation et qu'elle y a galement caus des problmes.




Trois ans et demi plus tard, je ne peux toujours pas pardonner son comportement ni l'entreprise de n'avoir rien fait ce sujet. Dans de nombreuses entreprises, le harclement n'est qu'une "affaire de tous les jours".