La tendance croissante des selfies est lie aux problmes de sant mentale qui se concentrent sur lobsession de lapparence dune personne.
Selon le psychiatre Dr David Veale: Deux patients sur trois qui viennent me voir avec le trouble de la dysmorphie corporelle depuis lavnement des tlphones-appareils photo prennent compulsivement de manire rpte des selfies sur les rseaux sociaux.

La prise de selfies pourrait-elle provoquer la maladie mentale, la toxicomanie, le narcissisme et le suicide? De nombreux psychologues disent que oui, et avertissent les parents de faire attention ce que font les enfants en ligne pour viter tous les cas futurs, comme ce qui est arriv Bowman.

Un adolescent britannique a essay de se suicider aprs avoir rat le selfie parfait. Danny Bowman est devenu tellement obsd par la capture de limage parfaite quil a pass 10 heures par jour prendre jusqu 200 selfies. Le jeune de 20 ans a perdu prs de 15 kg, il a abandonn lcole et il na pas quitt la maison pendant six mois dans sa qute dobtenir la bonne image.
Il prenait 10 photos immdiatement aprs le rveil. Frustr de ne pas avoir russi capturer limage quil voulait, Bowman a finalement essay de mettre fin sa propre vie par overdose, mais heureusement il a t sauv par sa mre.
Le syndrome du selfie


Jtais constamment la recherche du selfie parfait et quand jai compris que je ne pouvais pas, jai voulu mourir. Jai perdu mes amis, mon cole, ma sant et presque ma vie , a t-il dclar The Mirror.


On pense que ladolescent est le premier toxicomane de selfies et il a eu une thrapie pour traiter sa dpendance la technologie, ainsi que son TOC et son trouble de dysmorphie corporelle.
Une partie de son traitement lhpital Maudsley Londres consistait retirer son tlphone pendant des intervalles de 10 minutes, puis pendant 30 minutes, et enfin une heure.

espritsciencemetaphysiques.com